La semaine dernière une amie coach m’a proposé de la remplacer pour faire un speech lors d’un congrès de marketeurs. A peine quelques jours pour préparer, un exercice que j’ai rarement fait et qui me sort totalement de ma zone de confort.

Mais alors pourquoi, à l’annonce de cette demande mon corps entier a été excité et dit un grand OUI ?

Et pourquoi une demi seconde après mon mental a commencé à faire de l’auto-sabotage ?

 » Mais tu n’y arriveras jamais, t’as à peine 4 jours pour préparer ton speech alors que t’as pas que ça à faire ! « 

 » Et tu vas te t’apper la honte tu te rends compte ? « 

 » Et si tu bafouilles, et si t’es pas drôle, et si les gens s’en vont de la salle tellement c’est chiant ?… »

Et bien j’ai choisi de faire confiance à mon corps et à mon intuition et de faire cet exercice.

J’ai re-priorisé mon agenda, travaillé tard 2 soirs de suite. J’ai beaucoup respiré profondément, suis allée chercher l’inspiration auprès des chevaux. Je me suis rappelée pourquoi je le faisais : j’ai un message à faire passer => tout le monde a le droit d’être heureux et on en a tous les compétences !

Et puis j’ai fait mon speech, il y avait une centaine de personnes.

J’ai bafouillé, j’étais pas très à l’aise, j’ai sué même, je me suis un peu perdue dans mes notes, j’ai pas assez regardé mon auditoire. Et j’ai aussi fait rire mon auditoire, je les ai fait participé, j’ai même pris un selfie ! J’ai traversé ma peur et ai été au bout du processus : mon message est passé.

Et je suis toujours vivante !

Vivante oui : et plus confiante en moi, je sais que je peux le faire, je sais sur quoi je peux compter pour une prochaine fois, les améliorations que je peux apporter. J’ai un sujet de conférence tout préparé au cas où l’opportunité se présenterai…et d’ailleurs (hasard ou pas ?) une opportunité s’est déjà présentée et la date pour une prochaine fois est déjà fixée ! Je serai un peu moins stressée, un peu plus à l’aise… jusqu’à ce que cela devienne une habitude et que la tendance s’inverse : je m’amuserai follement et je serai stressée, juste ce qu’il faut 😉

ET SI C’ÉTAIT ÇA LA RECETTE DE LA CONFIANCE EN SOI :

Avoir le courage de saisir les opportunités de traverser nos peurs.

Car il parait que ….

Derrière la peur il y a le bonheur

Auteur inconnu

     

Et vous ? 

  • Quand avez-vous pour la dernière fois affronté votre peur ?
  • Quand êtes vous sorti de votre zone de confort ?
  • Et quel a été le cadeau ?
Racontez-moi en commentaire ou en m’écrivant à claire@lastrategiedubonheur.com       Avec toute mon amitié,

Claire LaB

Entrepreneur, Coach, Équicoach et éternelle optimiste  
%d blogueurs aiment cette page :